NL      FR      EN Musée     Enfants     Réservations     Histoire de la frite     A l'école
Frite & Co     Recettes     Friture sous la loupe     Projets
 
Accueil
Heures d'ouverture
    Prix
Plan d'accès
Visites en groupe
Presse & Média
Liens
Contact

Nouveautés
Pays

  Frietmuseum on Facebook
 
 

L’histoire de la frite

Personnages célèbres

Certaines personnes ont influencé de façon déterminante l'évolution et la promotion de la pomme de terre et l'histoire de la frite.

Nous en citons quelques-uns ci-dessous.

Antoine Parmentier Carlos Manuel Ochoa Frederic II Le Grand Geert Veenhuizen George Shima John Gregory Hawkes Luther Burbank Kornelis Lieuwes de Vries

Antoine Parmentier

Antoine-Augustin Parmentier (né à Montdidier le 12.8.1737 et décidé à Paris le 13.12.1813) était un apothicaire et agronome militaire.

Pendant son emprisonnement en Prusse les soldats Français recevaient des pommes de terre comme seule nourriture. A son grand étonnement personne n’était sous-alimenté ou épuisé.

Après une famine en 1769 l’Académie de Besançon lança un concours. Parmentier se souvint que pendant la guerre des sept jours les soldats n’avaient mangé que de pommes de terre et qu’ils avaient tous survécus.

Il déclara que la pomme de terre était un bon médicament contre la dysenterie.

Parmentier gagna le prix en 1773 et a tout fait pour mettre la pomme de terre au menu des prisons et des hôpitaux.

Parmentier a créé une école de boulangerie afin d’aider la population à avoir un meilleur pain.

Parmentier a développé plus de 20 façons de préparer la pomme de terre, comme par exemple les Pommes Parmentier.

Pour promouvoir la pomme de terre il invitait des personnalités comme Benjamin Franklin, Antoine Lavoisier, …

Lors d’une visite auprès de Louis XVI il lui offre un bouquet de fleurs de pomme de terre, le Roi en mit promptement une à sa boutonnière et en offrit une à la Reine, pour la mettre dans sa perruque.

En 1787 Parmentier fit cultiver de la pomme de terre près de Neuilly sur 2 lopins de terre reçus du Roi.

Il mit sur un écriteau : Accès interdit. Champ de pommes de terre du Roi.

Pendant la journée le champ était gardé, mais la nuit les habitants allaient voler les pommes de terre. Cela permit à la population de se rendre compte qu’elles étaient bonnes pour la consommation.

Dès le début 1899, la pomme de terre était devenue en France l’aliment de base.

Lorsque Napoléon déclare le blocage de l’Europe, Parmentier développa le sucre de raison et de betteraves.

Pendant toute sa vie il s’intéresse à la conservation des aliments, à la production de fromage et de vin et le stockage du blé.

Il étudia les conséquences de l’opium et améliora le biscuit de mer.

Il poussa la consommation de maïs et de châtaignes, des champignons et de l’eau minérale.

Parmentier est enterré au Père Lachaise à Paris.

Hommages

• Une statue est érigée en son honneur dans la cour de la faculté de pharmacie à Paris.
• À Montdidier, sa statue en bronze domine la place Parmentier et constitue avec son socle le monument en l'honneur du personnage. La face antérieure de ce monument montre un Parmentier distribuant des tubercules à un paysan reconnaissant.
• À Neuilly-sur-Seine, une statue représentant Parmentier, sculptée par Adrien Étienne Gaudez se trouve en face de l'entrée de la mairie.
• Le nom de hachis Parmentier, ainsi que d'autres mets aux pommes de terre (omelette Parmentier, etc), lui sont dédiés.
• Monument Parmentier à Montdidier
Parmentier
• Statue de Parmentier sur le parvis de la mairie de Neuilly-sur-Seine
Parmentier
• Statue de Parmentier à la faculté de pharmacie de Paris
Parmentier
• Tombe d’Antoine Parmentier au cimetière du Père-Lachaise
Parmentier

Carlos Manuel Ochoa

Carlos Manuel Ochoa Nieves (né en 1929 à Cuzco - décédé en 2008 à Lima) était un botaniste péruvien, qui s'est distingué par ses travaux sur la pomme de terre.

Biographie

Carlos Ochoa a fait ses études à l'université San Simón de Cochabamba en Bolivie puis à l'université du Minnesota aux États-Unis. Il a longtemps exercé le métier de sélectionneur et obtenteur de variétés de blé et de pomme de terre. Parmi les plus importantes variétés de pomme de terre qu'il a créées figurent 'Renacimiento', 'Yungay' et 'Tomasa Condemayta'.

Carlos Ochoa a collecté de nombreuses espèces et variétés de pommes de terre indigènes. Il fut un important découvreur de pommes de terre sauvages. On lui doit la description d'un tiers des presque 200 espèces de pommes de terre sauvages connues.

Carlos Ochoa était professeur émérite de l'Universidad Nacional Agraria La Molina (UNALM) de Lima (Pérou). En 1971, il entra au Centre international de la pomme de terre (CIP).

Frederic II le Grand

En Prusse, Frédéric II le Grand essaya par tous les moyens de développer de façon extensive la culture de la pomme de terre. Sa propagande en faveur de la plantation de la pomme de terre est moins connue que ses actions militaires, mais dans les deux cas l’armée prussienne joua un rôle important. On dit qu’il planta les premières pommes de terre de Berlin et les fit entretenir par les soldats. Alors, les paysans, comme le voulait le roi, dérobèrent et essayèrent cette « pomme » de terre et plus tard la cultivèrent eux-mêmes. Il est certain que Frédéric II aida à faire accepter la pomme de terre par un ordre, puis le 24 mars 1756 publia une circulaire qui ordonnait la culture de la patate.

La pomme de terre introduite par Fréderic II le Grand sauva le peuple de la famine pendant la guerre de 7 ans.

Lorsqu’il décéda, le peuple continua à le remercier en plaçant des pommes de terres sur sa tombe à Potsdam.

Geert Veenhuizen

Geert Veenhuizen, né le 8 novembre 1857 à Stootshorn et mort le 30 janvier 1930 à Sappemeer était un sélectionneur de pommes de terre néerlandais de la province de Groningue. Veenhuizen abandonna l'école primaire à treize ans et alla travailler dans une exploitation d'arboriculture à Noordbroek.
À part une brève interruption pour son service militaire, il y travailla jusqu'à l'âge de vingt-trois ans. Il se maria en 1882 avec Jantje van Wijk, fille d'un sélectionneur de fruits et fleurs de Sappemeer et retourna s'installer dans le nord. Il modernisa la société de son père et travailla aussi comme paysagiste.

Pommes de terre

À l'époque, l'industrie de transformation de la fécule de pomme de terre progressait significativement et Veenhuizen s'intéressa à la culture des pommes de terre. Il fut responsable du champ d'essais d'une association agricole locale en 1889 et en 1903 il devint chef de culture dans une station expérimentale à Sappemeer. Il sélectionna plusieurs variétés nouvelles de pommes de terre, dont 'Eigenheimer' (1893), 'Red Star', 'Bravo' et 'Thorbecke'. Ses semences ont également été exportées à l'étranger.

Lors de son départ en retraite en 1927, il reçut une décoration royale.

Il publia son ouvrage Het Veredelen onzer aardappelrassen (Amélioration de nos variétés de pommes de terre) en Het kweeken van nieuwe aardappelvarieteiten. Veenhuizen est mort à Sappemeer et a été enterré dans le cimetière de l'église Koepelkerk. Sur sa tombe se trouve un obélisque orné de son portrait et les mots « DE GROOTE AARDAPPELKWEEKER » (le grand créateur de pommes de terre).

George Shima

George Shima (1864–1926), entrepreneur californien d'origine japonaise, fut le premier millionnaire Nippo-Américain. A une époque, il produisait 85 % de la récolte de pommes de terre de Californie, ce qui lui valut d'être surnommé « The Potato King » (le roi de la pomme de terre).

Né sous le nom de Kinji Ushijima (牛島 謹爾, Ushijima Kinji?) à Kurume, préfecture de Fukuoka au Japon, il entra en cours préparatoire à l'École commerciale de Tokyo (l'actuelle université Hitotsubashi), mais rata l'examen d'entrée. Il émigra à San Francisco en 1889, bien décidé à apprendre l'anglais, la matière qui lui avait donné le plus de fil à retordre lors de l'examen.

A son arrivée, il prit le nom de George Shima. Il travailla d'abord comme employé de maison à San Francisco, puis pendant un certain temps comme ouvrier agricole dans le delta du Sacramento. Rapidement, il se lança dans les affaires en commençant par placer des ouvriers agricoles japonais auprès des agriculteurs blancs. Vers la fin des années 1890, il loua des terres et commença ses propres exploitations agricoles.
Il eut assez de réussite pour pouvoir acheter des terres marécageuses bon marché (que les agriculteurs américains blancs considéraient comme inexploitables) dans le delta du San Joaquin. Après avoir drainé et endigué ces terrains, il constata que les pommes de terre poussaient le mieux dans ce type de sol, et utilisant les techniques du management d'entreprise et les plus récentes machines agricoles, il commença à envahir le marché des pommes de terre.
En 1913, il avait 113 km² en production et à partir de 1920, sa marque « Shima Fancy » détenait 85 % de part de marché, estimée à plus de 18 millions de dollars de l'époque (soit 191,46 millions de dollars de 2009).

Cependant, sa réussite commerciale ne le mit pas à l'abri du racisme. En 1909, alors qu'il tentait d'acheter une maison à Berkeley, les agents immobiliers et autres propriétaires s'y opposèrent vivement. Malgré qu'il était visé par des titres de journaux tels que « Péril jaune à College Town », Shima s'activa dans la communauté, faisant un don de 500 $ à la Young Men's Christian Association locale, et prit progressivement le dessus sur ses voisins.
L'opposition qu'il rencontra le porta même à devenir, la même année, le premier président de la Japanese Association of America et à combattre, sans succès, l'adoption d'une loi, le California Alien Land Law of 1913, qui visait à empêcher les Asiatiques d'acheter des terres.

En 1926, lors d'un voyage d'affaires à Los Angeles, il mourut des suites d'un accident vasculaire cérébral. Le même jour, l'empereur du Japon le décora de l'Ordre du Soleil levant. Lors de ses funérailles, David Starr Jordan, président de l'université Stanford, et James Rolph, maire de San Francisco, portèrent son cercueil.

Le Shima Center au San Joaquin Delta College rend hommage à son œuvre. Yoshinobu Hirotsu, originaire comme lui de Kurume, collecta plusieurs centaines de milliers de yens pour ériger une statue grandeur nature de Shima dans un parc de la ville en 1999.

John Gregory Hawkes

John Gregory Hawkes, né le 27 juin 1915 à Bristol et mort le 6 septembre 2007 à Reading, est un botaniste britannique spécialisé dans la connaissance des ressources génétiques relatives aux plantes cultivées. Il fut considéré de son vivant comme l'autorité mondiale dans le domaine de l'évolution et de la génétique de la pomme de terre.

Biographie

Passionné par la botanique dès son plus jeune âge, J. G. Hawkes a commencé ses études à la Grammar School de Cheltenham (Gloucestershire). Il obtient par la suite une licence en sciences naturelles au Christ's College de l'université de Cambridge, puis un doctorat sur la génétique de la pomme de terre.

Pendant ses études de doctorat, il est retenu par le Commonwealth Bureau of Plant Breeding and Genetics (Bureau du Commonwealth de sélection et de génétique des plantes) pour participer à l'expédition scientifique organisée par ce dernier en Amérique latine pour collecter de nouvelles souches de pommes de terre.

Cette expédition, initialement prévue en 1937, se déroula de janvier à août 1939 sous la direction de E. K. Balls, avec la participation de J. G. Hawkes en tant que spécialiste de la pomme de terre. Auparavant, en 1938, J. G. Hawkes se rendit à Saint-Petersbourg en Russie pour y rencontrer Vavilov qui avait organisé les expéditions russes de 1925-1932 sur le même sujet et étudier en détail leurs résultats.

Luther Burbank

Luther Burbank (7 mars 1849 à Lancaster, Massachusetts, États-Unis - 11 avril 1926 à Santa Rosa, Californie) est un horticulteur américain qui a développé plus de 800 nouvelles variétés de plantes dont la pomme de terre Russet Burbank, connue aussi sous le nom de la pomme de terre de l'Idaho.

Biographie

Il s'installe à Santa Rosa en 1875. Il acquiert 69 000 m2 de terrain où, inspiré par l'œuvre de Charles Darwin, The Variation of Animals and Plants under Domestication, il conduit des expériences de croisement entre variétés de végétaux. Parmi les nombreux hybrides qu'il obtint, citons des prunes, des framboises, des abricots et des pêches. Dans ses jardins, il expérimentait en permanence 3 000 croisements par la mise en culture de millions de pieds. Il teste au total, durant sa vie, plus de 30 000 nouvelles variétés.

En 1873, Luther Burbank sélectionne une plantule de pomme de terre née d'un semis de la variété 'Early Rose'. C'est de cette pomme de terre qu'est issue par la suite, en 1908, d'une mutation spontanée, la variété 'Russet Burbank', qui fut longtemps la plus utilisée aux États-Unis pour la production industrielle de frites.

Son œuvre est aussi à l'origine de la loi américaine de 1930 sur la possibilité de breveter de nouveaux hybrides de plantes (Plant Patent Act).

Il était franc-maçon. Burbank s'est intéressé aux questions spirituelles et, durant les dernières années de sa vie, fut un ami de Paramahansa Yogananda qui le définit comme l'idéal du saint américain.

La ville de Burbank en Californie n'a pas été nommée en son honneur, mais en celui du dentiste David Burbank.

Kornelis Lieuwes de Vries

Kornelis Lieuwes de Vries est né le 25 février 1854 à Hardegarijp. Il s’est marié en 1881 avec Grietje Hommes de Jong. De cette union sont nés six enfants. Après le décès de sa première épouse (en 1895), il a contracté un second mariage avec Afke de Glee qui lui a encore donné deux enfants. M. De Vries est décédé le 20 novembre 1929.

Jusqu’à ses vingt et un ans, M. De Vries a travaillé dans l’exploitation agricole. Ensuite, il a suivi des études d’instituteur. À partir de 1883, il était directeur de l’école primaire publique de Suameer. Il a décroché le diplôme de l’enseignement agricole en 1894, et celui de l’enseignement horticole en 1901. En plus de son travail de maître d’école, il a également donné des cours d’hiver d’agriculture. M. De Vries était membre de l’Association Frisonne d’Agriculture (Friese Maatschappij van Landbouw). Dès 1898, l’Association lui a demandé de mettre en place un champ d’essai pour la culture de la pomme de terre, qu’il a géré pendant 25 ans. Tout au long de ces années, il a cultivé quelque 150 variétés, dont seule la bintje est devenue un succès. Cette pomme de terre est très longtemps restée la principale variété présente sur les menus néerlandais.

Bintje Jansma

La Bintje est une variété de pommes de terre obtenue en 1905 par le directeur d’école primaire de Suameer Kornelis Lieuwes de Vries à partir d’un croisement entre la “Munstersen” et la “Fransen”. La variété a fait sa première apparition dans les commerces en 1910.

M. De Vries donnait à ses nouvelles variétés de pommes de terre le nom de ses enfants, de ses élèves et de ses anciens élèves. C’est ainsi que la bintje a été baptisée en 1905 d’après le prénom d’une ancienne élève, Bintje Jansma, alors âgée de 17 ans et fille de Minke et Teade Jansma. Elle est née en 1888 et avait 88 ans lors de son décès en 1976 dans une maison de repos à Franeker. Citons également la Trijntje et la Sipe.